C'est incroyable ce qu'on peut entendre comme mots creux en ce moment.

La russie vient de reconnaître l'indépendance des deux provinces séparatistes de Géorgie, l'Abkhasie et l'Ossétie du Sud. J'ai entendu Bernard Kouchner ce soir, c'est paraît-il inacceptable parce que ça se fait au mépris du droit international, des résolutions de l'ONU, de l'opposition des pays occidentaux et de l'intégrité territoriale de la Géorgie...

Parce que l'indépendance du Kosovo ne s'est pas faite au mépris du droit international, des résolutions de l'ONU, de l'opposition de la Russie et de l'intégrité territoriale de la Serbie, peut-être ? Ils ne font que répondre à nos provocations en s'appuyant sur leur puissance retrouvée, en sachant qu'aucun dirigeant occidental, malgré les torses bombés et les formules martiales, n'aura les couilles d'intervenir pour aller les déloger de Géorgie !

Ce qui de toute manière, n'enlèvera rien au fait que le président Géorgien a atteint les sommets de la connerie en croyant que les pays de l'OTAN le soutiendraient matériellement en cas d'affrontement avec la Russie ! Résultat, notre peut-être ex-futur allié est soutenu verbalement mais abandonné en rase-campagne dans les faits. Et résolution de l'ONU il y aura difficilement puisque la Russie dispose d'un droit de veto au conseil de sécurité !

Autre discours bien creux concernant le livre blanc sur la défense, devenu d'une brûlante actualité depuis l'accrochage en Afghanistan et censé nous guarantir, je cite, de pouvoir répondre à "l'ensemble des risques et menaces susceptibles de porter atteinte à la vie de la Nation" (Armées d'aujourd'hui). Clap ! Clap ! On applaudit bien fort !

Répondre à l'ensemble des risques et menaces, diantre, mais avec quels moyens et quels organisation, me suis-je demandé...

Et là, rien. J'ai essayé de pêcher toutes les infos possibles, j'ai acheté l'ensemble de la presse, de la presse favorable comme Armées d'aujourd'hui (organe officiel de nos armées donc obligé d'adhérer au livre blanc), jusqu'au mensuel Assaut (ou l'excellent Yves Debay n'a pas mâché ses mots pour critiquer la déflation des effectifs). Rien sur l'organigramme futur de nos régiments, de nos escadrons de chasse, de nos commandements navals.

Rien que des questions à se poser. Peut-on encore qualifier une brigade de "blindée" avec seulement 60 chars ? Si on demande à notre marine d'assurer la présence à la mer d'un groupe aéronaval et de deux groupes navals (autour des BPC, crois-je comprendre), avec quelles frégates anti-sous-marines protègerons-nous les approches de nos ports, vu que certaines d'entre elles seront en grand carénage et que nous n'en aurons que 9 dans le meilleur des cas ? La technologie de nos Rafales suffira-t-elle à compenser la suppression d'une centaine d'avion de combat ? Combien d'hélicoptères NH90 à 24 millions d'euros pièce pourrons nous avoir, en sachant que le besoin de ces appareils est aussi criant dans l'armée de terre que dans la marine ?

Du creux, rien que du creux.

Et ça concerne aussi les collectivités locales. Officiellement, l'allocation allouée par l'état aux collectivités locales (environ 55 milliards d'euros) sera en hausse de 2% en 2009. Sauf que cette hausse correspond en fait au remboursement de la TVA sur les dépenses des collectivités, en hausse l'année dernière. Donc c'est de l'argent qui leur appartient déjà, et l'inflation étant de 3,5% les collectivités auront perdu autant dans l'affaire...

Ca ressemble un peu à la mesure qui devait nous permettre - oh joie !- de profiter de notre épargne salariale, en clair de l'argent qui était déjà à nous !

Quand les mots creux s'ajoutent au mensonges pour enjoliver une situation de plus en plus merdique, on est mal barrés, j'vous l'dis !