C'est un spectacle pitoyable d'élection ratée que nous ont donné les socialistes au cours des deux dernières semaines...

Tout d'abord, la tradition socialiste veut que les motions travaille avec celle arrivée en tête. Cela n'a pas été le cas parce que c'était celle de Ségolène, Et qu'il y a un front du tout sauf ségo au PS, à tel point que des points de vue à priori inconciliables tels que ceux d'henri Emmanuelli et des Strauss-Kahniens se sont regroupé sous la bannière de Martine Aubry.

Ensuite, le recomptage des voix a semé le doute sur la validité de l'élection. C'est bizarre mais si ségo avait gagné on y aurait quand même cru un peu plus.

Résultat, mal élue avec une majorité bancale et une opposante dans son propre camp, que pourra faire Martine Aubry ? Elle a dit la semaine dernière que l'UMP devrait arrêter de rire cette semaine mais je crois que Sarko n'a pas fini de se marrer et nous de nous désespérer...