C'est une semaine de crise qui vient de se clore.

Tous les gouvernements ont débloqué des fonds pour venir au secours des banques, afin que celles-ci puissent continuer à soutenir l'activité économique, ce qui est leur métier de base et ce qu'ont oublié pas mal de conseils d'administration ces derniers temps. Et notre président s'agite, s'agite, pour nous montrer qu'il agit. Je ne sais pas si l'hyperactivité de notre omniprésident débouchera sur de nouvelles règles internationale pour la finance, mais en tout cas cela pourrait être utile pour le grenelle de l'environnement : à force de s'agiter, il doit déplacer beaucoup d'air, alors je suggère de mettre en place une éolienne en face de l'Elysée, pour produire de l'électricité "durable" et sauver une loi "Grenelle de l'environnement" vraiment mal barrée...

Notez que la crise n'empêche pas notre très discret Premier ministre de prendre un avion gouvernemental pour rallier Paris à partir de la Sarthe, à 6000 € l'heure de vol, alors que pour le commun des mortels le trajet se fait très bien en TGV...

Corollaire de la crise financière qui secoue le monde, le nombre de chômeur a augmenté ce mois-ci. Plusieurs raisons expliquent cela. Dans ce contexte de crise, les PME, premières créatrices d'emplois, sont les premières à pâtir des crédits difficiles à obtenir. De plus, les heures sup' permises par la loi TEPA font que les entreprises suppriment les postes d'intérimaires et ne renouvellent pas les CDD. Si vous ajoutez à cela que les emplois publics ne sont pas renouvelés, que l'Etat après avoir décentralisé à outrance ne peut plus soutenir l'économie, et notamment le BTP, par ses commandes, et qu'aucun plan de sauvegarde industrielle n'a été mené ni même pensé pour résister à la mondialisation, et vous comprendrez qu'on soit dans la m...

On en apprend également de belles concernant nos militaires : le message envoyé par tous les spécialistes disant qu'il valait mieux envoyer des unités constituées que des unités composites dans un pays en guerre a été tellement bien entendu, que maintenant on envoie même nos cavaliers du 4ème Chasseurs relever nos légionnaires du REC (Régiment Etranger de Cavalerie, Royal Etranger pour les intimes) et servir des AMX 10RC qu'ils découvriront puisqu'ils sont normalement dotés d'ERC 90 Sagaie. Privilégier les habitudes de travail entre unités, c'est très bien, mais de là à demander aux chasseurs de servir dans un pays en guerre un matériel dont ils ne sont pas spécialistes...

On découvre églement que les snipers Talebs d'Afghanistan font des émules puisqu'un détenu a été tué par un tireur d'élite dans une de nos prisons. Rachida s'est aussitôt fendue d'un communiqué nous indiquant que des mesures seraient prises, comme mettre en place des filets métalliques au dessus de la cour (les filets, ça arrête les balles, maintenant ?) et surélever les murs (ce qui serait déjà plus efficace, j'en conviens). Le problème que ça me pose, c'est qu'on va dépenser des millions pour éviter que se reproduise un évènement rarissime si ce n'est unique, alors que tous les jours des détenus peuvent être violés, étranglés ou égorgés, des surveillants peuvent être insultés ou molestés sans qu'on s'attaque au fond du problème. Il est vrai que la violence ordinaire est moins spectaculaire, et surtout moins médiatique...

Lot de consolation de la semaine, les français ont décroché deux prix nobels, un en médecine et un en littérature. Je les trouve tous les deux mérités, ce qui n'aurait pas été le cas si Ingrid Betancourt avait décroché le nobel de la paix. Je l'ai trouvée courageuse comme otage mais qu'a-t-elle fait pour favoriser la paix dans le monde ? Bravo à l'ex-président finlandais pour sa récompense, méritée elle aussi...